Restez informé
Restez informé

Vie des régions

13 sep

A l’occasion du forum de l'ESITC (Ecole Supérieure d'Ingénieurs des Travaux de la Construction) « Ingénieurs BTP, ça bouge », qui aura lieu le 13 octobre prochain à Caen, Alain GRIZAUD, Président de Canalisateurs de France, signera la convention de création de la chaire « Aménagement, pose et réhabilitation des réseaux ».

L’initiative, portée par la délégation Normandie des Canalisateurs, poursuit un triple enjeu :

  • Améliorer la connaissance des réseaux et des canalisations des jeunes ingénieurs formés ;
  • Donner un meilleur accès à ces jeunes aux entreprises et métiers de la canalisations ;
  • Et, en conséquence, élargir le champ de recrutement aux entreprises de canalisations.

Concrètement, tout au long de leur processus de formation les jeunes bénéficieront d’intervention de professionnels, en conférence ou sur le terrain lors de visites de chantier.

Par ailleurs, à l’occasion du forum, Jean Claude BROSSIER participera à la table ronde «  Des formations qui innovent » aux côtés, entre autres, de Denis ROLLAND , Recteur de l’académie de Caen, Jérôme LEBRUN , Directeur de l’ESITC.

L'èvènement est gratuit et ouvert à tous, il vous suffit de vous inscrire via ce formulaire. Consulter le site internet de l'ESITC pour plus d'informations.

 
 
 
13 sep

image

 

Pierre RAMPA succède à Raymond MIDALI à la présidence des Canalisateurs du Sud-Est

C’est dans le cadre de leur Assemblée Générale qui s’est déroulée jeudi 15 juin 2017 à Saint-Georges-les-Bains (07) en présence d’Alain GRIZAUD, Président de Canalisateurs de France, que Pierre RAMPA a été élu nouveau Président de la Chambre Syndicale des Canalisateurs du Sud Est. L’occasion pour le Président sortant, Raymond MIDALI, de faire le bilan de 6 années d’actions passées au service des entreprises de réseaux d’eau potable et d’assainissement. L’engagement des administrateurs et délégués régionaux, Philippe DENIMAL, Michel REGUILLON et Jean-Luc GUERIN, qui ont contribué à la mise en œuvre de cette politique, a été chaleureusement remercié.

Les 6 ans de mandat de Raymond MIDALI : Tenir le cap malgré la crise !

Alors que la profession a connu la plus forte crise de son histoire qui a fait chuter l’activité des entreprises jusqu’à 25% dans certains départements, Raymond MIDALI a mis en place, du jour de son élection le 29 septembre 2011 jusqu’au 15 juin 2017, plusieurs actions de fond, comme par exemple :

  • Sensibiliser l’opinion publique et les élus locaux sur la gestion du patrimoine et le financement des investissements ;
  • Organiser des rencontres d’informations et d’échanges sur les sujets intéressant la Profession ;
  • Promouvoir la profession des canalisateurs auprès des jeunes.

Dans la continuité de l’action de son prédécesseur, Pierre RAMPA et les représentants de Canalisateurs du Sud-Est iront voir les élus de PACA-Corse et Rhône-Alpes pour les :

  • Inciter à investir davantage dans le renouvellement des canalisations ;
  • Aider dans leurs inventaires de patrimoine ;
  • Accompagner dans les possibilités de financement des travaux.

La mise en place de la loi NOTRe et le regroupement des collectivités territoriales qui en découle met la profession face à de nouveaux défis, en matière de financement, de gouvernance de l’eau…

Aussi, au cours du prochain mandat, la profession portera auprès des élus de PACA Corse et Rhône- Alpes les 6 idées clés des Canalisateurs de France sur les sujets essentiels.

Une autre priorité du mandat de Pierre RAMPA consistera à mettre en place une politique de formation innovante des jeunes en alternance, du compagnon à l’ingénieur pour motiver et déceler les potentiels chez les jeunes apprentis. C’est un métier qui demande beaucoup de savoir-faire qu’il faut absolument conserver !

Canalisateurs du Sud-est accentuera les efforts sur la formation des jeunes et la valorisation de métiers nobles et prestigieux :

  • Développer des actions de promotion des métiers de canalisateurs auprès des jeunes et du grand public lors de chaque édition des Olympiades des Métiers et du Mondial des Métiers ;
  • Mettre en place et renforcer des actions de formation en continuant à travailler sur les Certificats de Qualification Professionnelle et à mettre en place des formations adaptées aux besoins sur les chantiers.

Un autre axe du mandat concerne le recrutement et la fidélisation les jeunes talents.

De nouvelles formes de travail existent et se pencher sur les stratégies managériales innovantes permettrait de motiver les jeunes à choisir la filière des Canalisateurs. Dans un contexte de besoins importants en recrutement alors qu’une légère reprise se dessine, les Canalisateurs du Sud Est travaillent sur :

  • Des visions novatrices du management telles que l’Entreprise Libérée ;
  • La révélation de talents basée sur la recherche de potentiels, sur l’estime de soi ;
  • Le bien-être au travail.

Pierre RAMPA et son équipe poursuivra au cours de son mandat le travail initié par Raymond MIDALI qui a permis à la profession de se fédérer autour d’une identité commune, se faire connaître pour être plus visible du grand public, de garder le cap et maintenir le moral de ses entrepreneurs pour être prêts lors de… la reprise qui s’annonce !

 

13 sep

image

L’Agence de l’Eau Seine Normandie a convié les Canalisateurs Champagne-Ardenne à une conférence lors du Carrefour des Elus qui s’est déroulé les 1er et 2 septembre 2017 sur la Foire de Chalons en Champagne.

Daniel BEDDELEM, Directeur Territorial Vallées de la Marne de l’Agence de l’Eau Seine Normandie a organisé les débats autour d’un thème : La gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable

Comme vous le savez déjà, les communes, jusqu’alors responsables de la gestion des réseaux d’eau potable et d’assainissement, vont devoir transférer cette compétence aux intercommunalités au plus tard le 1er janvier 2020.

Face à ce changement de nombreuses questions ont été soulevées :

  • Comment préparer et anticiper ce transfert ?
  • Quelle harmonisation possible entre les différents modes de gestion ?
  • Quelles incidences sur le prix de l’eau ?...

Dans ce cadre, les Canalisateurs Champagne-Ardenne ont exposé l’état du patrimoine en eau potable et ont insisté sur la nécessité de mettre en place un taux de renouvellement plus important des réseaux existants.  

D’autres intervenants sont venus complétés ce propos : Le Conseil Départemental de la Meuse a abordé l’étude départementale réalisée par leur service afin de connaitre le descriptif précis du réseau d’eau potable. Ils ont notamment présenté les outils de pilotage existant pour assurer la pérennité des services d’eaux et d’assainissement. L’Agence de l’Eau a décrit les soutiens financiers disponibles pour réaliser ces diagnostiques. Et pour finir, le Grand Reims a fait part de son expérience et de l’impact de cette réforme sur son territoire.

Pour clôturer le programme d’animation, les Canalisateurs Champagne-Ardenne ont signé la charte de stratégie d’adaptation aux changements climatiques en partenariat avec l’Agence de l’Eau.

13 sep

image

Le 26 juin dernier à Artigues-près-Bordeaux, le comité local Adour Garonne de suivi de la Charte Qualité pour la pose des réseaux d’assainissement et l’Agence de l’Eau ont organisé une demi journée de présentation et de sensibilisation à la nouvelle charte nationale de qualité des réseaux d’assainissement.

Thierry MAILLARD, Délégué Régional des Canalisateurs d’Aquitaine et membre du Comité local est intervenu à cette occasion au nom des entreprises de canalisation, venues nombreuses.

Une cinquantaine de participants, Maitres d’ouvrages, Maîtres d’œuvre, exploitants, entreprises de contrôle et entreprises de travaux, ont assisté à cette réunion.

La manifestation a été l’occasion, après la présentation d’un audit sur l’application de la Charte de 2011 (bonnes pratiques et axes d’améliorations), d’exposer les objectifs de la nouvelle charte, qui tient compte des évolutions règlementaires (arrêté du 21 juillet 2015, réforme DT-DICT…) et de présenter un Guide pratique d’application à destination des acteurs.

Sous charte qualité, il a été rappelé que tous les partenaires s’engagent notamment à :

  • réaliser des études préalables complètes et à les prendre en compte
  • examiner et proposer toutes les techniques existantes
  • choisir tous les intervenants selon le principe du mieux disant
  • organiser une période de préparation préalable au démarrage du chantier
  • exécuter chacune des prestations selon une démarche qualité
  • contrôler et valider la qualité des ouvrages réalisés.

D’autres présentations auront lieu en Nouvelle-Aquitaine : le 19 octobre à Brive et le 8 novembre à Pau. 

 
 
 
27 juin

 

 

 

 

9 réunions départementales / 800 personnes sensibilisées à la loi anti-endommagement et 450 test AIPR passés…

LObservatoire Régional DT-DICT de Midi-Pyrénées piloté et animé par la FRTP Occitanie- délégation Pyrénées, renouvelle ses actions de sensibilisation en effectuant des réunions départementales avec l’aide du CNFPT.

« Cette mobilisation nous prouve que les enjeux et les objectifs de la réforme ont été compris. Mais cette réussite, nous la devons à tous les membres qui s’impliquent, s’engagent… pour améliorer le positionnement de notre région qui reste une des régions les plus « accidentogènes » de France : c’est un des objectifs que s’est fixé l’Observatoire Régional DT-DICT. »

Emmanuel LACOMBE, Chef d’entreprise canalisateur et Chef de file de l’Observatoire régional DT-DICT

Au programme, le matin :

§  L’Observatoire Régional DT-DICT : sa présentation et ses actions

§  La réforme DT-DICT : ce qu’il faut retenir.

§  L'Attestation d’Intervention à Proximité des Réseaux (AIPR) : C’est quoi ? Pour qui ? Bilan ?

§  Le QCM AIPR : on s’exerce !

§  Les formations proposées et les outils à disposition

Et l’après-midi, après un déjeuner convivial, il s’est agi de proposer aux participants de passer le test du QCM AIPR via un centre AIPR agréé par le Ministère : le CFA TP de Muret notamment.

Ces journées ont permis de pointer du doigt les obligations de chacun et les échéances…

Les interventions des professionnels, des maitres d’ouvrage et d’experts ont permis d’engager de nombreux et de riches échanges avec la salle.

Plus d’information sur https://dtdict.wordpress.com

27 juin

Mercredi 7 juin, les Canalisateurs de Franche-Comté sont allés à la rencontre des Maires du Jura pour parler de l'entretien du patrimoine des réseaux d'eau et d'assainissement.

Initiée en partenariat avec l'Association des Maires du Jura, cette rencontre a permis de présenter à une quarantaine d'élus et présidents de syndicats des données pratiques sur les réseaux d'eau et d'assainissement.

Demandeurs d'informations techniques sur les techniques d'entretien des réseaux, les élus ont profité des explications de Philippe BINETRUY, Délégué Régional des Canalisateurs de Franche-Comté. Une journée bien remplie pour lui puisqu'il a été réélu Délégué Régional le matin même.

24 avr

 En présence d'Alain Grizaud, Président de Canalisateurs de France, Patrick Richard, élu le 27 janvier dernier Délégué régional, a accueilli les représentants de l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse, de la Métropole du Grand Nancy, de la Communauté d’Agglomération d’Épinal, des Départements de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle et des Vosges, des Agences techniques départementales des Vosges et de la Moselle, pour un tour d’horizon des investissements et des perspectives à court et moyen terme.

 

La quarantaine de participants, dont les adhérents « entreprises » mais aussi les partenaires fabricants de la Délégation ont été informée en ouverture par Clotilde Terrible, Secrétaire générale de Canalisateurs de France, de la perception des français vis-à-vis des réseaux d’eau.

Patrick Richard a ensuite dressé le bilan de l’actualité de l’année écoulée, dominée par une conjoncture toujours difficile, freinée notamment par l’évolution des compétences dictée par la loi NOTRe. Malgré tout, une dynamique poussive semble s’installer petit à petit dans les départements lorrains.

La Délégation a pourtant su porter d’autres dossiers d’avenir, et donc des motifs de  satisfaction concernant les jeunes et la prévention, au travers de l’organisation de la finale Grand Est des Olympiades des Métiers, l’invitation des membres de la Délégation à découvrir le Service militaire volontaire (SMV), puis à accueillir les recrues au départ éloignées de l’emploi au sein des entreprises. Mais aussi le soutien et la participation à la création d’une plateforme AIPR (Autorisation d'Intervention à Proximité des Réseaux) au Centre Raymond Bard, la signature prochaine d’une Charte avec la Métropole du Grand Nancy, portant sur la prévention dans le cadre de travaux à proximité des ouvrages souterrains et aériens. L’Atelier TP « amiante et patrimoine d’infrastructures », a rassemblé quant à lui avec succès des représentants des entreprises, des maîtres d’ouvrage publics, des acteurs de la prévention et de la santé au travail.

Enfin, en partenariat avec les Délégations Grand Est de Canalisateurs de France et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, la Cellule Économique Régionale de la Construction - CERECO Lorraine poursuit son étude sur les fuites dans les réseaux d’eau potable du bassin Rhin-Meuse. La Délégation souhaite in fine susciter des investissements dans le renouvellement des réseaux d'eau potable, et par là même soutenir l'activité et préserver les emplois des entreprises de canalisations.

Alain Grizaud a conclu les échanges par une intervention sur l’actualité nationale de la profession.

À l’issue de la réunion, une charte de partenariat a été signée entre l’École supérieure d’ingénieurs en travaux de la construction (ESITC) de Metz et la Délégation Lorraine de Canalisateurs de France (photo : Patrick Richard à g. et Marcel Poinsignon, Directeur de l’École à dr.). Elle porte sur l’organisation de tout évènement auprès des étudiants permettant de mieux comprendre le métier de canalisateur.

Tags :
21 fév

La délégation Aquitaine de Canalisateurs de France a souhaité lancer début 2016 une étude sur la performance des réseaux d’eau potable sur les 5 départements de l’Ex-Aquitaine.

Réalisée par la CEBATRAMA (Cellule Economique Régionale de la construction d'Aquitaine), cette étude a été menée tout au long de l’année à partir des données disponibles et en interrogeant différents services d’eau et collectivités.

L’objectif était d’établir un diagnostic de la performance des réseaux (rendement, indice linéaire de perte…), de recenser de « bonnes pratiques » et d’identifier des axes d’amélioration afin de dégager des priorités d’investissements.

Sans surprise, les résultats confirment les estimations et le ressenti des professionnels du secteur avec une perte moyenne de 21% des volumes d’eau potable introduits dans les réseaux soit environ 60 millions de m3 par an, un taux de renouvellement insuffisant inférieur à 0.5% par an et environ 30% des services avec un rendement inférieur au rendement « seuil ». Par ailleurs, 8% de services essentiellement ruraux ont une connaissance insuffisante de leur patrimoine.

Une première réunion de restitution a été organisée auprès des élus de Dordogne le 5 décembre 2016, en présence notamment de l’Agence de l’eau Adour-Garonne, qui a relancé fin 2016 un appel à projets pour améliorer ces niveaux de performance.

Cette étude doit contribuer à améliorer la prise de conscience générale des élus et opérateurs sur cette problématique liée au développement durable et à la préservation des ressources naturelles car l’investissement dans ces réseaux, peu visibles, sont malheureusement encore nettement insuffisant au regard des besoins de renouvellement certains réseaux dont 30% au moins datent de plus de 60 ans…   

Voir l'étude complète

Tags :
21 fév

Le Mondial des Métiers est le salon de l’orientation le plus important organisé par le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes, avec 117 000 visiteurs sur 4 jours.

Pour la 21ème édition, qui s’est tenue du 2 au 5 février 2017, les visiteurs ont pu, sur l’espace consacré aux Travaux Publics, découvrir plus particulièrement les métiers du génie civil, de l’aménagement urbain, des travaux routiers, des réseaux électriques aériens et enterrés, de la conduite d’engins ainsi que des réseaux humides (adduction d’eau potable, assainissement).

Les entreprises de canalisations y étaient particulièrement bien représentées grâce à la mobilisation de jeunes apprentis canalisateurs en démonstration sur les 4 jours du salon.

Pour l’occasion, l’espace Travaux Publics a accueilli la structure itinérante Canalia, permettant ainsi d’attirer l’attention des jeunes et de leurs familles sur les infrastructures souterraines invisibles mais essentielles au quotidien de chacun.

Les démonstrations métiers étaient également placées sous le signe de l’innovation et de la croissance verte : pour l’illustrer, une canalisation intelligente équipée de marqueurs de geo détection était en exposition.

Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour la prochaine édition du Mondial des Métiers en février 2018 !

Tags :
21 déc

Dans sa dynamique de valorisation des initiatives publiques en faveur de l’investissement dans les infrastructures, les Canalisateurs de Midi-Pyrénées adhère depuis 2014 à l’ORQUASI et participe à ses actions. Cet Observatoire Régional de la Qualité de Service des Infrastructures aide et accompagne tous les acteurs socio-économiques à connaître le patrimoine et son état, à sensibiliser et promouvoir le patrimoine urbain, à se mettre en synergie pour mutualiser les bonnes pratiques.

L’année 2016 marque la première édition des Trophées ORQUASI qui récompensent les collectivités qui ont engagé des travaux d’infrastructures innovants ou qui ont développé une politique dynamique et innovante d’entretien du patrimoine des infrastructures. Le 17 novembre, 9 lauréats ont été distingués lors d’une soirée organisée par l’ORQUASI, présidée par Jean-Louis CHAUZY, Président du CESER Occitanie et en présence d'Alain GRIZAUD, Président de Canalisateurs de France, et Thierry LE FRIANT, Président de la FRTP Midi-Pyrénées.

Parmi les 9 lauréats, deux syndicats d’eau ont été primés pour l’innovation de leur opération et leur engagement pour l’entretien de leurs réseaux : le SIVOM de la Saudrune (31) qui grâce à la mise en place de compteurs intelligents, peut récupérer automatiquement et quotidiennement les index et consommation d’eau à distance. L’analyse des données permet de détecter très rapidement toute anomalie de consommation chez l’usager et de l’alerter en cas de fuite d’eau. Puis, le Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Lèze Ariège qui s’est engagé sur un programme proactif d’investissement et sur le déploiement d’un logiciel SIG pour améliorer la connaissance patrimoniale des réseaux.

 Près de 300 élus et professionnels ont participé à cet évènement.

 

 
 
 
 
Tags :

Pages

Copyright 2016 - Canalisateurs de France - 0145632608 - info@canalisateurs.com - Équipe permanente

Scroll to Top